Engagement du Bénévole

 

  • Le candidat s’engage à adhérer aux principes de la charte des soins palliatifs qui précise que l’association est apolitique et non-confessionnelle, et qu'elle s’oppose à l’euthanasie et à l’acharnement thérapeutique

  • Les accompagnants bénévoles savent que l’accompagnement n’implique aucun geste technique. Il consiste à cheminer avec le malade, à son rythme, sans projet pour lui ou ses proches, dans le respect de ses désirs et de son état dans " l’ici et maintenant ".

  • L’accompagnant bénévole est une aide et un appui pour le malade et ses proches, mais aussi pour les soignants qu’il côtoie, par son écoute et par la reconnaissance de leur fonction.

  • Les accompagnants interviennent dans le cadre d’une équipe animée par un bénévole coordinateur, qui assure la liaison avec l’équipe soignante.

  • Le bénévole est appelé à cultiver le non-jugement, la confidentialité et la faculté d’écoute.

  • Après une période probatoire de quelques mois, le bénévole signe un contrat moral d’engagement, pour une durée d'un an renouvelable, auquel il peut se référer quand il est en activité. Il est entendu que certaines circonstances peuvent amener à suspendre cet engagement, (maladie, ...).

  • Un bénévole s’engage à faire de l’accompagnement quatre heures par semaine et à participer à un groupe de parole une fois par mois.

  • Le bénévole en  formation initiale participe aux frais sur préconisation de l'UNASP (de l'ordre de 100 euros). Cependant les situations sont étudiées.

  • Le groupe de parole supervisé par un psychologue, prolonge la formation, soutient les bénévoles et contribue à la solidarité de l’équipe.